Australie

Pays des grands espaces et de la nature souveraine

Le centre de conservation du diable de tasmanie

Post 21 January 2012 In Australie

Rate this item
(1 Vote)
Le centre de conservation du diable de tasmanie - 5.0 out of 5 based on 1 vote

Après avoir été bien secoué dans le bateau autour de la péninsule de Tasmanie, nous passons l'après midi au calme avec la visite du centre de conservation des diables de Tasmanie. Le diable de Tasmanie est un petit marsupial endémique en voie de disparition son sort préoccupe énormément les tasmaniens qui en ont fait le symbole de leur terre. Sur la photo, vous n'avez surement pas vu le rapport entre cet animal et TAZ le personnage de Bugs Bunny, et pourtant...

tasmanian devil conservation park-32

Bien sur, la photo que l'on a choisi pour illustrer cet article ne montre pas un animal mignon mais plutôt un rustre loup croisé avec un renard et un lapin. Et pourtant, ce petit marsupial est vraiment mignon. Le centre de conservation du diable de Tasmanie a fait beaucoup d'effort pour que nous puissions les voir sans les déranger et en essyant de refaire leur habitat naturel. En ce début d'après midi, ils sont tous plus ou moins à l'heure de la sieste et ce n'est pas la grande activité sous les rochers dans des petites cavernes aménagées pour eux. Quelques uns se chamaillent en faisant un cri sordide. Ils sont à peu près de la taille d'un renard.

Quelques photos des diables de Tasmanie du centre :

tasmanian devil conservation park-1

tasmanian devil conservation park-31

Le diable de Tasmanie est une espèce protégée. Ce centre a vocation à trouver les moyens de pérénniser la survie de l'espèce, mais de quoi est le diable est il la proie ? Tout d'abord l'être humain qui a coupé les forets pour faire des paturages, puis le renard importé par les européens et contre lequel le marsupial est sans défense, et enfin et surtout le cancer. Oui, pour une fois que les Hommes ne sont pas le pire ennemi de l'animal, c'est une maladie qui décime la population des diables de Tasmanie à tel point que l'espèce est gravement en danger.Quelle tristesse d'imaginer la disparition totale d'un animal comme ce fut le cas du dodo lors de notre voyage à l'ile Maurice.

Le parc accueille aussi des kangourous, beaucoup de kangourous.

tasmanian devil conservation park-17

Les visiteurs amoureux des bêtes comme Myriam peuvent aider le ranger à les nourrir.

tasmanian devil conservation park-13

Il y en a de plusieurs espèces avec aussi des bébés :

tasmanian devil conservation park-14

 Il y a aussi beaucoup de volatiles dont ces autruches bizarres :

tasmanian devil conservation park-6

Des beaux oiseaux qui ont été amené par des gens :

tasmanian devil conservation park-19

 

tasmanian devil conservation park-18

 

tasmanian devil conservation park-20

 

tasmanian devil conservation park-27

On peut aussi voir d'autres marsupials comme des Quolls :

tasmanian devil conservation park-22

Derrière le parc on peut voir la mer, en rejoignant la plage on passe à côté d'un Wallabi :

tasmanian devil conservation park-34

La mer :

tasmanian devil conservation park-35

Finalement, le centre de conservation du Diable de Tasmanie nous aura permis de voir de près la célèbre mascotte de l'île. C'est sur que l'on aurait préféré les rencontrer dans la nature mais de tout notre séjour nous n'en verrons qu'un : écrasé sur la route de l'Ouest. Donner à manger aux kangourous aura beaucoup plu à Myriam et aussi voir une maman kangourou avec son bébé qui est sorti de sa poche.

 

Toutes les images des animaux du centre de conservation :

Comments   

#1 Bouchardy Michel 2012-08-13 15:22
Bonjour cousine
J'ai eu tes parents a manger hier dimanche, il m'ont donner votre blog, alors j'ai regarder les photos, bien belle.
Profiter bien de votre nouvelle vie
A+ Bises
Michel et Josette de collonges sous salève
74160

You have no rights to post comments

You are here: Home Et Ailleurs Australie Le centre de conservation du diable de tasmanie

Derniers commentaires