Italie

Culture et paysages méditerranéens

Capri, perle de la Méditerrannée

Post 13 July 2016 By In Italie

Rate this item
(0 votes)

Destination phare de la Méditerranée depuis l'Antiquité, Capri est de loin l'île la plus connue de la Baie de Naples. Il faut dire que le cadre est splendide, particulièrement escarpé avec de grandes falaises blanches qui tombent dans un bleu azur incroyable. Nous resterons une nuit sur l'île et visiterons Anacapri en scooter, du Mont Solaro à la villa Michele et la grotte bleue.

P7130188-campanie

Depuis Naples, la traversée vers Capri prend environ 90 minutes, on traverse toute la baie de Naples, avec comme toujours, le Vésuve qui domine.

P7140257-campanie

Lorsque l'on approche de l'île on est impressionné par les immenses falaises qui tombent dans la Mer.

P7140243-campanie

 L'île de Capri est divisée en deux, Capri le village principal et Anacapri perché de l'autre côté des falaises blanches, qui sera notre point de chute.

P7140239-campanie

Nous avions lu que l'île était très fréquentée par les visiteurs d'un jour, et pour éviter de faire l'aller retour dans la journée, de courir d'un site à l'autre sans vraiment profiter, nous avons voulu dormir à Capri.. Par contre il est très difficile de trouver une chambre abordable, et nous avions cherché au plus économique, et trouvé un hotel sur le port réservé par Internet en avance. Par chance, l'hotel nous a contacté la veille pour nous annoncer qu'il devait nous reloger dans un autre hotel de l'île à ses frais et nous sommes finalement tombé sur un très bel hotel, le plus agréable de notre séjour, sans surcout... Cela changeait néanmoins les plans, et vu que l'hotel était à Anacapri, nous décidions de visiter avant tout les sites autour d'Anacapri sans aller sur Capri. Ce sera une bonne occasion de revenir un jour ici... Clairement, je pense que Capri mérite deux jours de visite au minimum.

Pour circuler sur l'île, nous louons un scooter sur le port. Cela nous permettra d'être libre de nos mouvements et de ne pas avoir à attendre le bus et perdre inutilement du temps (nous verrons beaucoup de monde attendre le bus et des bus bondés le soir venu).

P7140237-campanie

Nous recommandons vraiment la location du scooter, au moins une journée, c'est si agréable de rouler sur ces routes sinueuses, admirer le paysage, sentir les odeurs méditerranéennes. Un bémol quand même : les scooters sont interdits à Capri (parking payant obligatoire) mais autorisé ailleurs sur l'île. C'est aussi un excellent moyen pour visiter la Grotte Bleue sans passer par les bateliers qui coutent plus cher que cette location de scooter.

Vue sur les toits, quelque part depuis la route à Capri.

P7140234-campanie

Directement à proximité du port de Capri se trouve une petite plage à l'eau transparente.

P7130146-campanie

Conduire sur Capri est vraiment agréable, et finalement en faisant bien attention aux autres véhicules, on se fait vite à la conduite locale, qui est toujours moins pire que la conduite à Shanghai... Notre hotel se trouve à l'entrée d'Anacapri, au milieu d'un jardin magnifique et une vue panoramique sur la Mer et le Vésuve.

P7140220-campanie

Il y règne un calme absolu.

P7130148-campanie

Nous décidons de rouler directement jusqu'à la plage du Pharo et la pointe de la Carena, où se trouve un immense phare.

P7130150-campanie

Une plate forme a été aménagée pour pouvoir accéder à la mer entre les rochers. L'eau est particulièrement transparente, probablement du à l'absence de sable. Des petits restaurants sont installés au bord de l'eau, un endroit très sympa que l'on nous a recommandé pour revenir pour le coucher de soleil.

P7130153-campanie

Derrière, la foret typiquement méditerranéenne descend depuis le sommet de l'île, des pins parasols, des buissons, avec toutes les odeurs du Sud. On aperçoit un ancienne tour de défense sur la crête.

P7130155-campanie

Sur la pointe la plus à l'ouest de l'ile a été construit un imposant phare.

P7130158-campanie

Nous n'avons pas vu beaucoup de plages à Capri, mais plutôt des accès à la mer par des rochers, l'eau a toujours été très claire.

P7130159-campanie

Il est possible de faire une promenade au bord de mer pour relier les anciennes tours de défenses édifiées à chaque cap. Mais difficile en été quand même avec cette chaleur, on est bien sur le scooter... De retour au centre d'Anacapri, nous montons au Monte Solaro, point culminant de l'île. Pour cela, nous empruntons le petit télésiège une place. On s'élève au dessus du village en silence.

P7130166-campanie

Arrivé au sommet de l'île, à 600m au dessus du niveau de la mer, on a une vue panoramique sur toute l'île et le bleu incroyable de la mer 600 mètres plus bas.

P7130172-campanie

P7130173-campanie

Depuis le belvedere, on aperçoit les Faraglioni de Capri, un des symboles de Capri.

P7130188-campanie

P7130175-campanie

De l'autre côté, la vue est aussi très impressionnante, l'île est très escarpée. Hors saison, ça doit être un super terrain de jeu pour les ballades, mais en été la chaleur est torride rendant l'effort trop difficile.

P7130190-campanie

On domine Anacapri et la baie de Naples, seul le Vésuve dépasse de l'horizon.

P7130191-campanie

Une statue de l'Empereur Auguste a été édifiée ici et ajoute au romantisme du lieu.

P7130180-campanie

P7130183-campanie

P7130187-campanie

Depuis le Monte Solaro, on remarque que Capri se trouve exactement dans le prolongement de la Cote Amalfitaine.

P7130195-campanie

Les Faraglioni sont des formations rocheuses qui ont resisté à l'érosion, il y en a trois majestueuses autour desquels les bateaux ont jeté l'ancre. Un des faraglioni est perçé et l'on voit certains embarcations passer au travers.

P7130177-campanie

P7130196-campanie

On quitte finalement L'empereur Auguste et le Monte Solaro après avoir longuement admiré la vue, pour redescendre en télésiège jusqu'à Anacapri.

P7130198-campanie

Nous poursuivons la visite par la villa San Michele, une superbe villa construite par Alex Munthe, un médecin suédois à la fin du XIXe siècle. Sa maison a été construite au bord de la falaise d'Anacapri et offre une vue incroyable sur Capri et la péninsule Sorrentine.

P7130200-campanie

P7130199-campanie

L'intérieur de la villa présente l'histoire personnelle d'Alex Munthe, un homme qui nous a semblé d'une grande humanité, étant à la fois médecin des riches (qui payaient les consultations) et médecin des pauvres (qui ne payaient pas). Mais aussi un amoureux de Capri et de l'Italie. Sa maison qu'il a dessiné lui-même est très intéressante, et les vestiges présentés sont antiques.

P7130204-campanie

P7130205-campanie

Mais le vrai trésor de la villa San Michele se trouve dans le magnifique jardin arboré et la vue qu'il offre sur tout Capri.

P7130206-campanie

P7130207-campanie

Une petite chapelle se trouve tout au bout du jardin, un sphinx dont on ne connait pas vraiment l'origine a été installé derrière l'édifice, il fixe le splendide paysage stoïque.

P7130211-campanie

P7130215-campanie

Le Sphinx avec le Vésuve au fond.

P7130212-campanie

Un autre balcon sur la mer du jardin de la villa San Michele, qui est aujourd'hui classé parmi les plus beaux jardins d'Italie, à raison.

P7130217-campanie

La découverte de la Villa San Michele nous a vraiment impressionné pour sa serennité. Il faut dire que l'on a été seul à se promener dans le jardin, personne d'autre à l'horizon, sans oublier que des haut parleurs dissimulés dans la végétation diffuse de la musique classique. Nous recommandons vraiment d'y aller au moins pour contempler la vue sur la mer bleu turquoise.

P7130202-campanie

Lorsque nous voulions louer le scooter, le propriétaire a beaucoup insisté pour nous dire qu'il fallait absolument rejoindre la Grotta Azzura à 18h pile, lorsque les bateaux officiels quittent la zone. Cela faisant, nous pourrions nous baigner dans la grotte bleue sans avoir ni à payer le bateau pour la rejoindre, ni subir l'arnaque des trois minutes dans la grotte pour 15€. En cela, il nous a convaincu que la location était "remboursée" rien qu'en profitant de la grotte gratuitement. Il nous a paru si insistant que l'on a décidé d'y aller pour 18h pile, on verra bien ce que cela donne. Et pourtant avec tous les commentaires négtifs lus sur Internet concernant cette arnaque de la commercialisation de la Grotte Bleue, nous avions prévu de ne pas y aller du tout, finalement pouvoir y nager le temps que l'on voulait était une expérience incroyable.

La route pour descendre d'Anacapri à la Grotte Bleue est magnifique, on surplombe la mer depuis la pinède avec le soleil couchant de face, une ballade très agréable. Arrivé à la grotte, on est effectivement pas les seuls à avoir eu vent du conseil, et tout le monde profite à son rythme de la couleur bleue irréelle de l'eau.

WP 20160713 18 35 38 Pro-campanie

L'entrée de la grotte n'est pas très large, il faut vraiment une mer calme - pas de grosses vagues - pour y rentrer sans danger. Néanmoins, nous avons vu certaines personnes qui ne nagent pas très bien être un peu en difficulté pour y entrer, malgré la présence d'une chaine. J'ai pris mon téléphone dans la main dans la grotte, d'où la mauvaise qualité des images, mais le bleu de l'eau par contre ressort correctement.

WP 20160713 18 11 15 Pro-campanie

La grotte est assez profonde et un sanctuaire romain avait été creusé au fond pour l'empereur Tibère.

WP 20160713 18 32 16 Pro-campanie

En fin de journée, nous décidons de laisser le scooter à l'hotel et de partir visiter le village d'Anacapri. Tout d'abord, on a été surpris par la forme originale des taxis locaux, qui sont tous des versions rallongées et cabriolé de voitures communes, un résultat assez kitch mais qui colle bien à l'ambianc de Capri, mais la palme d'or des taxis de Capri revient clairement à celui-ci.

P7130218-campanie

Le centre du village d'Anacapri est très agréable, la rue princpiale est dédiée au shopping plutôt haut de gamme et les rues adjacentes sont très calmes. On arrive sur une place devant cette église au moment ou le soleil se couche dans l'alignement de la rue.

P7140231-campanie

Le lendemain, nous quittons Capri pour notre prochaine et dernière étape, la Côte Amalfitaine. Nous avons vraiment beaucoup aimé Capri, alors que l'on craignait arriver dans un endroit surcôté et n'y trouver que des boutiques de luxe, des masses de touristes, des prix indécents et une chaleur insupportable... Finalement, nous avons trouvé qu'il n'y avait pas tant de monde, bien que l'on soit resté sur Anacapri et beaucoup circulé en scooter. Les panoramas offerts par les jardins de la villa San Michele et du Monte Solaro nous ont coupé le souffle ; tout comme la soirée à la Grotte Bleue. Anacapri est un village qui a beaucoup de charme. Un autre jour nous a manqué pour continuer sur Capri, ce qui nous fera revenir avec plaisir.

 

Damien

Damien

Passionné de voyage en Asie et de culture chinoise, et vivant entre la France et la Chine, je vous fais partager mes aventures dans ce pays au travers de ce blog.

You have no rights to post comments

You are here: Home Et Ailleurs Italie Capri, perle de la Méditerrannée

Derniers commentaires