Voyage en Chine

Nos nombreux voyages dans cet immense pays

Linxia et les galères en voiture en Chine

Post 11 June 2013 By In Voyage en Chine

Rate this item
(2 votes)
Linxia et les galères en voiture en Chine - 5.0 out of 5 based on 2 votes

Suite à notre détour de 225km pour relier Linxia depuis Liujiaxia, nous faisons une étape à Linxia. Linxia est une ville intéressante. Dans les rues, on se demande vraiment si on est encore en Chine ou si on es déjà arrivé en Asie Centrale. Les hommes portent de longues barbes, et les femmes ont un voile noir sur les cheveux. En fait, Linxia est une région qui compte un grand nombre de Hui, la minorité musulmane de Chine. Depuis Linxia, il faut en théorie 90 minutes pour rejoindre Xiahe dans la montagne. En théorie…

 MG 3729-gansu-qinghai

Les joies de la route en Chine. La Chine se développe à grande vitesse, ça tout le monde le sait, mais les innombrables projets d'infrastructures lancés par le gouvernement pour moderniser les régions pauvres de l'Ouest de la Chine rivalisent d'ambition. Par exemple, nous en avons parlé dans le dernier article, le TGV entre Xi'An et Urumqi qui va filer le long de l'ancienne route de la Soie, traversant le désert et frôlant les montagnes aux neiges éternelles. Mais aussi la construction de cet autoroute entre Lanzhou et Langmusi à la frontière du Sichuan qui va devoir traverser de hauts plateaux du Nord au Sud. Depuis Lanzhou à Linxia, l'autoroute est déjà terminée. De chaque coté de la route des montagnes ocres sèches et des vallées verdoyantes d'où dépassent les minarets blancs et verts des mosquées Hui.

Puis la vallée se resserre après Linxia. On entre sous une porte écrite en Tibétain et chinois : bienvenue dans le Gannan. Région tibétaine du Sud du Gansu. Il n'y a plus qu'une route et sur le côté les travaux de cette future autoroute. Malheureusement, ce sont ces travaux qui vont nous compliquer la tache et transformer 90 minutes de route en 4 heures arrêté dans un bouchon interminable, bloqué juste sous le panneau : Bienvenue dans le Gannan. Merci.

Heureusement Maxime ne voit pas la différence et reste très sage. Il joue sur la banquette arrière pendant l'attente puis vient devant et prend le volant et fait comme papa ! Il est aux anges… On passe le temps comme on peut en discutant avec nos compagnons d'infortune qui restent tous stoïques. Je demande aux chauffeurs de camions si cette situation arrive souvent, ils pensent que cela vient des vacances chinoises qui amène plus de trafic que d'habitude sur cette pauvre petite route.

Un seul policier pour gérer les comportements inciviques, la deux fois une voie se transforme rapidement en deux fois deux voies et les camions ne passent plus. On va devoir encore attendre que tout le monde laisse la place aux voitures qui arrivent en sens inverse sinon nous ne pourrons jamais débloquer la situation. Le policier réquisitionne les scooters qui passent pour indiquer aux voitures de se serrer. Puis après une dizaine de minute rend le scooter au pauvre gars qui attendait en plein soleil qu'on lui rende. En attendant qu'un autre scooter arrive et ainsi de suite. Finalement, après 4 heures d'attente on peut enfin bouger. On avance tout doucement dans la poussière de ce qu'il reste de route après le passage continuel des camions chargés de sable et de ciment pour l'autoroute.

Après la bifurcation pour Xiahe. Il n'y a plus personne et la route est magnifique et on oublie la longue attente du jour. On profite pour enfin manger et on part explorer le monastère de Labrang en fin de journée.

 MG 3700-gansu-qinghai

On est content car il règne une ambiance vraiment authentique à Xiahe. Les moines qui font leur vie autour du monastère, les tibétains encore habillés de vêtements traditionnels, l'odeur de la fumée qui se dégage de derrière les murs, les rouleaux à prière.

 MG 3721-gansu-qinghai

 MG 3726-gansu-qinghai

 MG 3736-gansu-qinghai

Le plus étonnant reste cette personne qui fait le tour du monastère en se prosternant complètement toute les dix secondes. Il est habillé d'un coussin sur le ventre, de planches de bois sur les mains et de rembourrages sur les genoux. Impressionnant. Sa peau est burinée par le soleil et il est très content de voir Maxime dans son porte bébé et vient nous voir.   

 MG 3746-gansu-qinghai

Le soleil se couche et il fait immédiatement beaucoup plus froid. On rentre se reposer de cette longue journée qui a été difficile mais avec une belle récompense. On restera plusieurs jours à Xiahe pour vraiment profiter de cette ambiance et manger du Yak à toute les sauces : beurre de yak, thé au beurre de yak, soupe de yak, quiche de yak, riz sauté au yak, raviolis au yak et j'en passe. C'est super bon mais au final on a l'impression de sentir le yak nous même. 

Damien

Damien

Passionné de voyage en Asie et de culture chinoise, et vivant entre la France et la Chine, je vous fais partager mes aventures dans ce pays au travers de ce blog.

You have no rights to post comments

You are here: Home Voyage en Chine Linxia et les galères en voiture en Chine

Derniers commentaires