Depuis 2007 et de multiples voyages j'ai la chance de découvrir les différentes régions de cet immense pays fascinant et si attachant. Après avoir habité à Shanghai, Chengdu, Zhuhai, Shanghai à nouveau, aujourd'hui j'habite à Hangzhou, dans le Zhejiang, une charmante ville très développée de quelques 10 millions d'habitants à un peu moins de deux heures de route au Sud de Shanghai. De par mon activité professionnelle, je suis amené à beaucoup circuler sur les routes de Chine, ce qui, quand le temps le permet, est une très bonne occasion de voyager.

Découvrez ainsi avec nous les sites les plus réputés ainsi que des endroits plus confidentiels dans nos carnets de voyage ou en cliquant sur la carte ci-dessous.

 

Derniers articles publiés

Shiyan est une ville du deuxième tiers située aux confins de la province du Hubei dans le centre de la Chine. Shiyan n'est pas une ville touristique en soi, bien qu'elle soit la base la plus pratique (plus que Xiangyang) pour visiter les fameux monts Wudang dont l'accès se trouve à quelques kilomètres (voir les articles concernant Wudangshan ici) de la cité. Shiyan est par contre très connu dans le monde de l'industrie automobile, car c'est un des centres industriels de Dongfeng (le partenaire de Peugeot) avec de multiples usines et sous traitants installés ici. Néanmoins, la ville est plutôt agréable, entourée de montagnes et proche de la nature, elle a été désignée une des villes les plus vivables de Chine.

Je suis venu si souvent à Xiangyang et je n'avais jamais pris le temps de visiter la deuxième plus grande ville du Hubei derrière Wuhan. Il ne faut pas chercher longtemps sur Internet pour découvrir que Xiangyang n'est pas qu'une suite sans fin de longues avenues, d'immeubles identiques et d'usines Dongfeng, c'est aussi une ville historique qui a une histoire riche. La vieille ville de Xiangyang qui jouit d'une position stratégique, est toujours enserrée par sa muraille d'enceinte face au fleuve Han et le centre ville a été restauré, une visite de son patrimoine historique permet d'avoir une autre image de cette ville industrielle.

Wuhan est la capitale de la province du Hubei et aussi la ville la plus importante du centre de la Chine. Traversée par le Fleuve Bleu, cette mégapole s'est transformée très rapidement grace notamment à la puissance de son industrie automobile et elle est devenue une ville confortable. Depuis Wuhan, on peut rayonner en train dans tout le centre du pays, et accéder aux Trois Gorges par bateau de croisière... Air France propose même un vol direct Paris Wuhan alors que le nouveau terminal flambant neuf n'est pas terminé. Wuhan est donc un point de chute parfait pour découvrir le centre de la Chine.

De retour à Chongqing après quelques semaines, c'est avec étonnement que l'on découvre la ville se reveiller sous le soleil. Cette ville du centre du pays, anonyme au délà des frontières de la Chine est pourtant fascinante, et sa skyline est une des plus belles.

J'ai eu l'opportunité de passer plusieurs jours à Chongqing, cette ville incroyable du sud Ouest de la Chine, tête du dragon pour le développement des régions très peuplées mais pauvres du Sichuan et de l'Ouest. Chongqing est à mon avis une ville à part en Chine, désignée administrativement et abusivement comme la plus grande ville du monde (32 millions d'habitants mais une grande partie encore rurale), il y règne une ambiance particulière qui mérite de s'y attarder, sur la route des trois gorges du fleuve bleu.

Ayant passé quelques jours à Shenyang, j'ai été plutôt impressionné par cette ville qui à première vue ne semble pas très attirante. Shenyang est la plus grande ville du Nord Est de la Chine et son développement est notable, on n'est clairement pas dans une petite ville endormie de province, les projets immobiliers en cours sont ambitieux et la ville est vraiment agréable.

Le quartier d'affaires de Guomao est une des zones qui représentent le plus le Nouveau Pékin avec ses grandes tours déjà construites mais aussi les projets impressionnants en cours de chantier. Depuis le bar de l'hotel Yintai, on a une vue incroyable sur toute la ville, la Cité Interdite et les autres tours. Un balcon fantastique qui permet de voir Pékin sous un autre angle.

En cette froide journée d'hiver, nous profitons d'un peu de temps libre pour partir à la découverte de Nanjing, la capitale du Sud, une destination peu connue et peu courue des touristes étrangers. La région est en effet pas très touristique et les sites pas aussi majestueux que le nom chinois de la ville pourrait faire croire.

Après avoir visité plusieurs sections de la Muraille de Chine autour de Beijing, nous avions envie d'aller découvrir une autre section, Huanghua, dont certains guides parlent comme la Muraille de l'eau (水城), un nom intéressant qui nous attirait.

Les tours du tambour et de la cloche, Gulou et Zhonglou sont deux monuments de l'ancien Beijng mais aussi un des meilleurs points de vue sur le centre ville et les quartiers nouveaux composés de gratte ciel. Depuis ces tours, on peut apprécier la coupure géographique entre les deux périodes de la ville.

Le Temple de Confucius de Beijing se trouve à proximité du Temple des Lamas, il n'en a pas la grandeur mais sa proximité géographique en fait un bon complément après la visite de la Lamasserie Tibétaine de Beijing.

Le Temple des Lamas de Beijing est un des principaux sites touristiques de la ville, il fait parti des incontournables pour la plupart des visiteurs et pour cause, c'est une bonne occasion de découvrir l'architecture tibétaine et le bouddhisme tibétain au sein même de la capitale.

Pékin n'est surement pas réputé pour sa skyline, pour ses buildings de verre comme peuvent l'être Shanghai ou Hong Kong. Néanmoins, petit à petit la Capitale rattrape son retard sur ses concurrentes du Sud alors qu'historiquement Pékin s'était étendue horizontalement, depuis quelques années son urbanisme commence à monter en verticalité, notamment dans le plus grand quartier d'affaires de la ville: Guomao. C'est depuis le plus haut building de la ville à 330m que l'on a une des plus belles vues sur le CBD et sur Pékin.

Une idée original de visite sur Pékin, le Musée Militaire présente différents véhicules militaires au public. Actuellement le bâtiment est en restauration et une petite partie de la collection se visite gratuitement (sur présentation du passeport) en extérieur, une visite courte mais décalée par rapport aux monuments anciens de Pékin.

En arrivant au petit matin sur Pékin avec un temps clair, l'avion a survolé la ville du Nord au Sud avant de se retourner et atterrir à l'aéroport de la ville. Une vue globale sur toute la ville dans la couleur pastel du lever de soleil vraiment passionnante.

Autour de Beijing, le plus beau point de vue sur la muraille de Chine est sans aucun doute à Jiankou, à l'Ouest de Mutianyu. D'accès difficile et non aménagé pour le tourisme, c'est après une marche exigeante que l'on accède à la Grande Muraille avec comme bonus : pas de touristes et pas de billets d'entrée.

Voici une étape vraiment agréable sur la ligne de TGV entre Shanghai et Pékin que je recommande aux amoureux de l'histoire et de la culture de la Chine, c'est la ville de Qufu, dans le Sud du Shandong. Qufu est la ville natale de Confucius, le grand penseur chinois, on peut visiter les trois sites de Confucius (三孔): le temple, le cimetière et la demeure de la famille ; c'est aussi une bourgade avec une atmosphère tranquille.

En visite dans la ville de Baoji, à l'Ouest du Shaanxi, j'ai eu l'impression d'avoir remonté le temps. Comme si les deux heures de voiture depuis Xi'An nous avait ramené 40 ans en arrière. Baoji est une ville industrielle grise, coincée entre deux montagnes avec le fleuve Wei qui coule au milieu. Surement pas un lieu de villégiature recherché, c'est un hub féroviaire important qui connecte la Chine du Nord-Est et du Nord-Ouest. J'ai glané cette image complétement anachronique aux environs du parc industriel high tech de la ville, une imposante statue de Mao au milieu d'un rond point bordé de barres d'immeubles de style soviétiques.

Lors de notre voyage à Hong Kong, nous sommes passés par la péninsule de Kowloon sur le continent, face à l'île de Hong Kong. Pour les fêtes de fin d'année, il y avait encore plus de monde que d'habitude, nous n'y resterons pas longtemps, histoire de faire quelques clichés.

Depuis le célèbre Victoria Peak, il existe un chemin pour rejoindre Central à pied, on profite alors d'une vue panoramique sur la baie de Hong Kong, on marche à flanc de jungle en dominant les différents buildings, puis petit à petit on descend et on se retrouve sous ces immenses barres d'habitations qui finalement ont une esthétique particulière.

Stanley est un quartier du Sud de l'île de Hong Kong, tout au bout d'une péninsule face à la mer de Chine. Stanley est connu pour son marché touristique mais on y trouve aussi un joli front de mer avec beaucoup de restaurants et de bars et une petite plage tout de suite après le marché. Un bon programme pour une journée d'hiver ensoleillée.

Nanlian Garden est un jardin de type classique époque Tang, ouvert en 2006 à Kowloon. C'est un site que nous n'avions jamais visité malgré de nombreux séjours à Hong Kong, mais comme nous étions à la recherche du côté nature de Hong Kong, nous avons naturellement ajouter ce jardin qui semble très joli dans notre programme. Finalement, on se croirait un peu à Kyoto dans cet havre de verdure manucuré, avec des ponts rouge clair, et un simili du temple d'or de la célèbre cité japonaise. Le contraste avec les grandes tours d'habitations en arrière plan est saisissant.

Repulse Bay est une des plages les plus connues de Hong Kong. En effet Repulse Bay se trouve au Sud de Hong Kong et se trouve très facilement accessible depuis Central en bus ou minibus. La plage en elle même est large, avec peu de vagues et de bonnes installations publiques. Par contre, l'arrière plan avec les immenses tours de bétons sont d'un très mauvais gout. Néanmoins cela reste une valeur sure pour une journée facile au bord de la mer à Hong Kong.

Lamma Island est une des îles les plus au Sud de la RAS de Hong Kong, facilement accessible depuis Central avec un bateau fréquent, l’île se prête merveilleusement bien aux ballades tranquilles entre les deux villages. La ballade la plus connue, le family trail, est facilement accessible et permet de bénéficier de superbes panoramas sur la Mer de Chine. Quel dommage qu’une énorme usine ait été installé au bord de l’eau, gâchant le beau coucher de soleil.

Shek O se trouve au Sud de l'île de Hong Kong, il est très facile de s'y rendre depuis Central en métro puis en minibus. Les équipements de la grande plage de Shek O sont parfait pour un barbecue (ce que de nombreux philippins font d'ailleurs), il est aussi possible de faire un joli trek en demandant au chauffeur du minibus de vous arreter à flanc de montagne au départ d'un sentier.

Pour le week-end du passage à l'an 2014 (元旦 Yuan Dan en chinois), nous nous envolons pour Hong Kong. Un séjour « côté nature » dans la douceur du Sud de la Chine, ce qui nous change du froid glacial de Shanghai, dans une destination que l'on n'a pas l'habitude d'associer aux grands espaces. En effet, bien qu'étant connue comme une des villes les plus denses du monde, Hong Kong recèle aussi de magnifiques poches de nature subtropicale et de grandes plages facilement accessibles depuis le centre ville. Sans comparer Hong Kong à la Thailande ou aux Philippines, en venant du Mainland, on y trouve quand même son compte à moindre frais.

En Novembre, le Nord Est de la Chine est déjà entré dans la longue saison d'hiver. Il neige beaucoup et toute la région du Dongbei est bientôt couverte d'une épaisse couverture neigeuse. En déplacement à Changchun, j'ai la chance d'arriver le lendemain de la première grosse tempête de l'hiver et découvre pour la première fois la ville de Changchun. Malheureusement, cette fois je n'ai pas le temps de beaucoup visiter la ville, seulement de passer devant l'usine historique de FAW, premier fabricant automobile chinois, construite avec l'aide des Russes, à l'architecture très élaborée. Cet article fait une présentation de la capitale de la province de Jilin.

Wuhan n'est pas une ville touristique, c'est un grand des plus grands centres industriels du centre de la Chine, réputée surtout pour son climat étouffant en été. Il y a deux ans j'avais visité la pagode de l'oie sauvage et cette fois j'ai pris le temps de me promener dans la rue commerçante du centre ville, qui ressemble beaucoup à la Nanjing East Road de Shanghai.

Pour la troisième journée à Changbaishan, nous souhaitons laisser les mollets se reposer, il faut dire qu'avec un bébé on était plutôt chargé la veille et l'avant veille sur les chemins du parc naturel. Aujourd'hui, nous visitons les sites mineurs autour de la zone Nord de Changbaishan notamment le triste parc aux tigres du Dongbei, la visite d'un canyon et nous finirons par une ballade vers une source d'eau pure que l'on peut boire directement dans la rivière !

Cette journée dans la partie Nord du parc naturel de Changbaishan était très attendue, c'est la journée où nous allons visiter la partie considérée comme la plus impressionnante du parc. Malheureusement comme la veille, le temps est chargé en début de journée. Nous décidons de partir quand même mais un peu plus tard, ce qui fut une très bonne idée. Arrivés en haut, on contemple le cratère avec un angle magnifique entre les falaises escarpées. Ensuite nous descendons dans une autre vallée pour admirer la grande cascade de Changbaishan et les autres sites magnifiques de cette partie du parc.