Recueil de mes carnets de voyages

Bienvenue sur mon blog ! Suivez moi en lisant mes carnets de voyage : depuis 2007 j'ai eu la chance de partir en voyage dans de nombreux endroits autour du monde que ce soit en Chine principalement, mais aussi en Asie et ailleurs. Basé en Chine depuis de nombreuses années, c'est avec beaucoup de plaisir que je prends la route et pars à la découverte de nouvelles contrées du pays, j'aime aussi revenir souvent dans des endroits que j'ai beaucoup apprécié pour les voir sous un angle différent. 

Seul, à deux ou en famille et avec des amis, ces voyages ont tous été une belle expérience que je veux garder en mémoire dans ce blog, mais aussi la partager à ceux qui sont à la recherche d'information ou simplement curieux.

 

Derniers articles publiés

Alors que je suis à Pékin, j'ai l'objectif de faire une marche sous la muraille blanche de neige. Ce n'est malheureusement pas sous un blanc manteau neigeux que je fais cette ballade sur la muraille de Chine mais les couleurs de l'hiver sont quand même très jolies surtout sur la partie non restaurée de Mutianyu.

L'armée de guerriers en terre cuite de Qin Shi Huangdi est un patrimoine qui évolue au fil des travaux des archéologues. On dit que l'armée était composée de plus de 8000 soldats, 130 chariots de guerre avec 520 chevaux, mais un grande partie des tranchées est encore en cours d'excavation et les guerriers déterrés sont reconstitués petit à petit. Pourtant, lorsque l'on visite le site, l'impact de la masse de soldats en terre cuite n'est pas si impressionnant…

Il n'y a pas beaucoup de sites d'intérêt dans la ville de Changchun, qui est un des grands centres industriels du Nord Est de la Chine. Changchun a été otage de l'histoire mouvementée du début du XXe siècle, elle fut la capitale éphémère d'un Etat fantôme établi par les japonais avec Puyi à sa tête, connu pour le film le Dernier Empereur. Son palais, qui a été largement restauré après les dévastations de la Révolution Culturelle se visite aujourd'hui, associé à un musée sur l'agression japonaise du 18 Septembre 1931 qui rappelle l'horreur de cette occupation.

Les ruines de Sambor Prei Kuk sont les vestiges d'un royaume pré Angkorien, le royaume de Chenla, situés à une trentaine de kilomètres au Nord de la ville moderne de Kampong Thom. En route pour Siem Reap nous faisons un détour pour se balader autour des ruines. Etant donné la chronologie des ruines par rapport à Angkor, cela fait une bonne entrée en matière pour découvrir le patrimoine du Cambodge.

Depuis 2008, j'espérais venir un jour à Angkor pour contempler le lever de soleil sur Angkor Wat, regarder dans les yeux les visages mystérieux du Bayon, et me prendre pour Indiana Jones dans le dédale de couloirs du Ta Prohm. Je me suis beaucoup intéressé à cet âge d'or du Sud Est asiatique, son ascension, sa chute et son leg à l'Histoire, cette multitude de vestiges impressionnants. Cet article donne quelques repères historiques avant d'entamer la visite d'Angkor.

Pour cette première matinée à Angkor, je décide de réserver un tuk tuk pour Angkor Wat assister au lever de soleil mythique sur le plus grand de tous les temples. Le cadre est majestueux, et nous sommes nombreux à partager le plus bel endroit, derrière la mare qui permet de superbes reflets du ciel. (Article photo)

Après une journée de route, nous arrivons enfin à Siem Reap. Siem Reap est la ville la plus proche du parc archéologique de Angkor et c'est dans cette ville que l'ultra majorité des touristes logent pour visiter à la journée les temples d'Angkor. La ville en elle-même est très agréable, avec de nombreux hôtels abordables, de nombreux restaurants, des marchés pour faire des achats de souvenirs et une ambiance tranquille ainsi qu'une zone animée, Pub Street, qui porte bien son nom…

Pour rejoindre Siem Reap depuis Phnom Penh, il faut traverser la partie occidentale du Cambodge en direction de la Thaïlande. Nous prenons un taxi à la journée et faisons une étape à mi-chemin à Sambor Prei Kuk. Malgré l'état désastreux de la route, cette étape nous permet d'admirer de superbes paysages de campagne cambodgienne.

Le Wat Phnom est le bâtiment religieux le plus haut de la ville de Phnom Penh, situé sur la seule colline de la ville au Nord du centre. La visite du temple est rapide mais intéressante avec le parc calme autour.

La pagode d'argent est un des bâtiments les plus célèbres de Phnom Penh avec le palais royal. Elle est en fait située à l'intérieur de l'enceinte du palais royal, mais celui-ci est fermé car l'ex-roi Sihanouk est mort cet automne et nous sommes en période de préparation des funérailles et du deuil national. Nous visitons donc seulement la partie Sud du palais, avec la pagode d'argent. La vue sur les toits dorés du palais royal est toutefois superbe.

Premier jour au Cambodge, nous visitons le centre ville de Phnom Penh dans la chaleur tropicale et découvrons les facades du palais royal, du musée national et les berges du feuve Mekong et Tonlé Sap.

Pour cette fin d'année 2012, nous fuyons le froid humide qui descend sur Shanghai pour une destination tropicale mais néanmoins culturelle : le Cambodge. Depuis que nous sommes arrivés en Asie, je rêve de découvrir les temples d'Angkor, vestige de la civilisation Khmère, la plus puissante d'Asie du Sud Est. En deux semaines sur place, nous avons le temps de découvrir la capitale du Cambodge, Phnom Penh, les temples pré angkoriens de Sambor Prei Kuk, le parc archéologique d'Angkor à proximité de Siem Reap et pour finir se reposer sur une plage tropicale sur la baie de Thailande à Sihanoukville.

A cause de l'histoire troublée du XXe siècle en Chine, c'est à Taipei à Taiwan que se trouve le musée le plus réputé sur l'histoire de la Chine et non pas en Chine continentale. Ce musée est incontournable lors d'une visite à Taiwan et recommandé par tous les taïwanais. Je ne suis pas du tout musée, il arrive pourtant parfois que je me force car le sujet m'intéresse. Ici c'est le cas, un musée sur les trésors de la Chine. Et pourtant, j'en suis ressorti avec un sentiment de lassitude, ce musée me paraissant vraiment surévalué !

Au Nord de l'ile de Taiwan, le parc géologique de Yeliu est une attraction intéressante à une heure de la capitale. C'est un longue et fine péninsule qui s'avance dans l'Océan Pacifique et la roche de karst a été sculptée par le temps, le résultat ce sont des formes rocheuses inédites. Au bout de la péninsule, on a une vue à 360 degrés sur l'Océan.

Fin Octobre est une période idéale pour visiter Taiwan, le temps est clair et l'air est encore chaud. Un temps idéal pour prendre des photos sur la ville de Taiwan depuis les nombreuses collines, après un petit repérage, nous décidons de monter au parc de Xiangshan pour admirer la vue sur la Taipei 101 et la ville avec les couleurs du soleil couchant. On est pas les seuls à avoir eu l'idée, l'endroit est un peu fréquenté.

Wudangshan est située aux confins occidentaux de la région du Hubei dans le centre de la Chine. Cette montagne est réputée pour être la source de l'art du Tai Ji Quan aujourd'hui pratiqué dans le monde entier. Patrimoine mondial de l'humanité classé par l'UNESCO (deuxième site en moins d'une semaine à deux endroits différents du pays), le site est très fréquenté malgré la chaleur étouffant (Partie 1 : Les temples de l'ascension).

Wudangshan est située aux confins occidentaux de la région du Hubei dans le centre de la Chine. Cette montagne est réputée pour être la source de l'art du Tai Ji Quan aujourd'hui pratiqué dans le monde entier. Patrimoine mondial de l'humanité classé par l'UNESCO (deuxième site en moins d'une semaine à deux endroits différents du pays), le site est très fréquenté malgré la chaleur étouffante. (Partie 2 : Au sommet)

Pendant deux semaines dans le Guangdong, je profite du week-end pour visiter le seul lieu classé patrimoine mondial par l'UNESCO dans cette province du Sud Est : les Diaolou de Kaiping. Les Diaolou sont des maisons à plusieurs étages remplissant une double fonction d'apparat et défensif à la fin du XIXe et au début du XXe, construites par des chinois émigrés partis travaillés en Asie du Sud Est, en Europe, en Australie et aux Etats Unis. Bien sur, les Diaolou figurent dans la prestigieuse liste de l'UNESCO aux côtes de chefs d'ouvres exceptionnels de l'humanité et sont un site mineur, mais c'est quand même une bonne raison de sortir de ces grandes villes du Guangdong et se balader dans la campagne subtropicale tout aussi attrayante que les villages historiques.

Alors que le temps à Shanghai est désespéremment pluvieux et chaud, nous avons la chance de passer une semaine à Pékin. On se défile donc dès les premiers jours de la chaleur humide écrasante pour profiter du ciel bleu, du temps chaud et sec de la capitale. Rien de mieux pour profiter des bords du lac Houhai qui se trouve derrière la cité interdite dans un quartier de Hutong, lieu idéal pour passer un début de soirée agréable.

Wuhan est la capitale de la province centrale du Hubei. Cette mégapole fait partie des villes chinoises sur lesquelles il faudra compter dans le monde au même titre que Shanghai, Pékin, Tianjin, Canton, Chongqing, Shenzhen et Nanjing. La ville est traversée par le fleuve Bleu, qui est plutôt jaune-marron. On trouve sur sa rive une des plus fameuses tour de Chine (reconstruite en 1985) que j'ai visité ainsi que les abords du fleuve.

Pour la première fois, je mets un pied à Taipei, capitale de Taiwan. Je vous livre dans cet article ma première impression de cette ville et de cette société. Taiwan est une île au Sud Est de la Chine, au large de la Mer de Chine située entre le Japon et les Philippines. De son vrai nom la "République de Chine", l'île "Etat de fait" est l'autre Chine à l'histoire méconnue en Europe. Mais alors, Taiwan = Chine ou Chine = Taiwan ou encore Taiwan = Taiwan seulement, le débat n'est pas tranché et il est difficile pour un étranger de juger de ce contentieux politque parmi les plus explosifs de toute la zone Asie Pacifique. Au delà de ces aspects complexes, Taipei est vraiment une ville agréable et très abordable qui mérite d'être visitée.

Au petit matin alors que le soleil se lève sur Hong Kong, nous prenons un taxi pour admirer la baie depuis les hauteurs du Victoria Peak. Les nuages sont plus haut que les immeubles mais s'accrochent aux montagnes autour. Il n'y a personne d'autres que nous sur le bord du chemin...

L'antithèse des guerriers en terre cuite de Qin. Alors que le premier empereur voulait passer dans l'au delà avec une armée à ses côtés, l'empereur Jing, de la dynastie des Hans a préféré être accompagné de ses servants, eunuques, courtisanes, musiciens et surtout beaucoup de bétail pour avoir à manger pour l'éternité. Son règne ait été influencé par le taoisme et la théorie du non-mouvement alors que Qin était un très grand guerrier. Son mausolée est donc entouré de tranchées remplies de statues de civils de l'époque Han, très peu ont déjà été déterrées. Le musée est nouveau et de très grande qualité ! La comparaison avec Qin Shi Huangdi est très intéressante

Lorsque les paysans ont creusé cette terre du Shaanxi, pas très loin de Xi'An, ils ont permis de faire la découverte archéologique du siècle : A côté du tombeau du premier empereur de Chine, Qin, a été ensevelli une reproduction de son armée afin qu'elle le suive dans l'au-delà. Le caractère exceptionnel de cette armée est le nombre de soldats et leur détail. Petit à petit des équipes d'archéologues déterrent et recollent les morceaux de terre cuite. Le site est aujourd'hui reconnu patrimoine mondial de l'UNESCO et on peut visiter plusieurs tranchées. La vue de la première tranchée est incroyable, on fait face à une armée impériale antique !

En déplacement à Xi'An, l'ancienne capital impériale de Chine, une visite du centre ville et du quartier musulman est immanquable en soirée. Xi'An est une ville passionnante pour les amateurs de culture chinoise, avec une histoire parmi les plus riches et des monuments impressionnants. C'est aussi l'arrivée de la route de la soie, les caravanes y déchargeaient des produits de l'autre bout du monde créant une ambiance centre-asiatique forte, un carrefour des cultures.

Après ces quelqus semaines passées sur les routes et les côtes d'Australie, qu'avons nous retenu ? Qu'est ce qui nous a vraiment plu ? Quels sont nos déceptions ? Et surtout un avis très partial sur un pays continent et sa culture que nous avons effleuré.

De retour à Sydney de notre périple de 1300 kilomètres depuis que nous avons quitté Melbourne, nous mangeons sur la plage de Bronte Beach puis visitons le bout de la baie de Sydney, à Watson Bay où les vagues de l'Océan Pacifique érodent les falaises. Malheureusement, il ne fait très beau et les vagues sont monstrueuses, bien entendu aucun surfeur n'ose mettre les pieds dans l'eau. Mais sur les falaises qui bordent l'océan, le spectacle est grandiose.

Nous n'avons pas assez vu les dauphins la veille, nous louons donc un kayak pour admirer la baie de plus près en espérant avoir la chance de croiser les dauphins. Malheuresement, nous ne verrons aucun dauphins. Puis nous retournons au parc Booderee pour les très nombreux perroquets qui peuplent les ecalyptus et les kangourous.

Jervis Bay est un endroit que nous avons vraiment apprécié, ici les plages sont superbes (comme dans beaucoup d'endroits dans ce pays) mais la vie sauvage est très accesible au sein du parc naturel de Booderee et dans l'eau. Mais ce qui nous a fait venir ici, ce sont les dauphins qui vivent dans la baie à l'année et donc l'opportunité de les voir de près.

Cette journée devait être initialement consacrée à la découverte du parc naturel classé par l'unesco de Malacoota mais le temps pluvieux nous a fait changer de plan : nous profitons de l'absence de soleil pour rouler directement jusqu'à l'étape suivante : Jervis Bay.

Le point le plus au Sud de l'Australie est une zone protégée appelée Wilson Promontory, ce parc naturel est sur notre route donc nous décidons d'y consacrer une journée. Nous sommes étonnés par la beauté des paysages et surtout des plages immenses au sable si doux qui nous rappellent celles de la côte Est de la Tasmanie Ce n'est pas un hasard, il y a très longtemps on pouvait rejoindre la Tasmanie à pied en passant par le Wilson Promontory.

En milieu d'après midi nous roulons depuis Port Campbell jusqu'à Philip Island, de l'autre côté de Melbourne pour assister à la fameuse parade des pingouins qui se déroule tous les soirs au coucher du soleil sur la plage au bout de l'île. En roulant vite nous arrivons juste à temps pour admirer leur démarche engourdie.

Les photos de cet article proviennent du site http://www.penguins.org.au/

Pour notre deuxième journée sur la great ocean road, nous restons autour du parc naturel de Port Campbell ou se trouve les falaises les plus impressionnantes qui existent. Frappés avec violences par les incessantes vagues de l'océan du Sud, la falaise à la roche molle s'est érodée et a laissé des pics rocheux seuls au milieu des eaux.

La Great Ocean Road est vraiment impressionnante, elle longe la côte de l'océan du Sud entre Melbourne et Portland et le paysage est fantastique. En ce premier jour, nous longeons la côte avec les plages de surf d'abord bien que le temps terrible ne donne pas l'envie de se mouiller. En route, nous faisons un crochet nature à Kennett River pour voir les Koala et les péroquets qui vivent dans la foret.

Nous prenons la route de Melbourne en direction de l'ouest vers Torquay première étape de la great ocean road : capitale internationale du surf, nous découvrons sous la pluie et le vent la fameuse plage de Bells Beach.

Melbourne est la deuxième ville d'Australie, de notre point de vue elle ne rivalise pas avec Sydney et il s'y dégage une ambiance plus industrieuse. La plage de St Kilda ne ressemble ni à Manly ni à Bondi mais le port de St kilda accueille tous les soirs une colonie de pingouins qui ont trouvé refuge face à la skyline de la ville.

La route entre Strahan et Hobart est superbe, on traverse tous les paysages qui caractérisent la nature de Tasmanie. Nous faisons étape au Lac Saint Clair, grand lac au Sud du parc naturel de Craddle Mountain classé par l'UNESCO.

Toute la journée nous voguons dans la baie de macquarie pour en visiter les trésors : la porte du diable par lesquels les bateaux devaient passer pour entrer dans la baie (vraiment pas large), l'île prison et surtout la remontée de la rivière Gordon qui pénètre profondément dans la rainforest classée par l'UNESCO comme patrimoine mondial de l'humanité. Ensuite, nous prenons la route pour rentrer à Hobart, en faisant un petit détour au lac saint clair.

Il fait beau à Strahan ce qui est rare selon les locaux. On en profite pour faire du jetboat avec un objectif amusant : suivre le vieux train à vapeur qui longe une rivière du parc naturel du Sud Ouest de la Tasmanie, protégé par l'UNESCO pour sa rainforest. C'est aussi la fête nationale donc avant nous nous mélons à la fête qui est donnée dans le parc.

Cette journée est consacrée à relier la ville de Strahan sur la côte Ouest de la Tasmanie. C'est un long périple qui nous fait traverser l'île entière d'un bout à l'autre sur des routes sinueuses. Mais avant, nous faisons plusieurs étapes par des fermes qui vendent des fruits et les attractions de la vallée de Tamar, qui ne méritent peut etre pas un détour...