Sao Paulo la plus grande ville d’Amérique Latine est la façade économique du Brésil, elle attire par ses opportunités économiques, mais elle ne compte pas beaucoup d’intérêts touristiques. Une journée suffit pour découvrir son centre ville, son grand parc et ses différents rooftop qui donnent une vue vertigineuse sur cette jungle urbaine. Mais comme d'autres voyageurs, je n'ai pas particulièrement apprécié Sao Paulo, non pas que la ville est désagréable, mais qu'il y a beaucoup mieux ailleurs au Brésil.

On commence la journée par une promenade dans le parc urbain d’Ibirapuera. Le central Park de Sao Paulo permet d’avoir une entrée en matière en douceur dans cet enfer de béton. Le parc est sécurisé aux entrées et patrouillé par des agents ce qui permet de se promener sans trop se préoccuper de ses affaires, un sentiment agréable de légèreté précieux à Sao Paulo. Le matin, de nombreux sportifs font le parcours sous les arbres en footing. 

C’est un havre de paix pour les oiseaux qui profitent de l’eau pour trouver à manger. 

Je remarque ce bosquet fait d’épines avec de jolies fleurs.

Depuis le lac, on peut admirer le monument aux soldats de la seconde guerre mondiale.

Le plus impressionnant est la vue sur les tours du centre ville derrière l’étendue d’eau. On peut apprécier la dimension de la ville, massive, depuis le parc. Le mieux serait de venir en fin de journée pour un beau coucher de soleil à cet endroit.

L’avenue principale avenue de Sao Paulo, l’avenue Paulista est centre névralgique de la ville. Bon autant le dire tout de suite, pour que ce soit une route qui soit l’attraction principale d’une ville, d’autant plus une ville de la taille de Sao Paulo prouve que l’on vient pas ici pour faire du tourisme. C’est plutôt lors d’un passage obligé que l’on fera un détour pour découvrir cette ville sans monument particulier. Néanmoins, l’avenue est très large, avec une piste cyclable au milieu et cernée de tours de chaque côté. 

Pour apprécier la vue au mieux, il faut monter en haut du building SESC Paulista, qui a un café et une terrasse qui donne directement sur l’avenue.

De l’autre côté on voit une grande fresque sur l’immeuble. 

Je rencontre un touriste de Belem qui passe lui aussi quelques jours à Sao Paulo et qui est venu ici par curiosité. L’endroit n’a pas ouvert depuis longtemps et attire beaucoup de visiteurs. Le temps sur la terrasse est limité, mais on peut rester au café le temps que l’on veut. Je ne le sais pas encore, mais je serai surpris par la suite par la facilité de contact des brésiliens. Ils discutent facilement et ne sont pas enfermés dans leur bulle au contraire, difficile de se sentir seul dans ce pays. Je pense d’ailleurs que c’est un pays parfait pour un voyage en solitaire tellement il est facile de faire connaissance avec des partenaires de voyage. Il me recommande de continuer ma visite par le centre ville de Sao Paulo mais déconseille d’aller vers la cathédrale car l’insécurité y est notoire. Effectivement, en passant en taxi devant la cathédrale, je suis frappé par le nombre de sans abris qui dorment sur la place, à même le sol ou sous une tente de fortune. On sent la misère ici. Le taxi me dépose un peu plus loin devant le Farol Santander. 

Un des bâtiments les plus iconiques de Sao Paulo, probablement le plus beau, il s’inspire de l’Empire State Building de New York. C’est vrai que l’on a une petite impression d’être à Manhattan ici. Même si le sentiment général est plutôt que le quartier craint un peu quand même. Je reste sur mes gardes et il ne m’arrive rien. 

Très caractéristique avec son style art déco, il est possible de le visiter gratuitement. On a accès à une terrasse qui donne une vue à couper le souffle sur le centre de Sao Paulo. 

La ville de Sao Paulo s'étend jusqu'à l'horizon comme une forêt de béton.

En descendant les étages, on découvre différentes expositions qui méritent de prendre le temps. Il y a même un skate Park dans le bâtiment. Puis en continuant la descente par les escaliers, dans les étages inférieurs, on peut visiter les bureaux originaux de la banque, notamment la salle de réunion de la direction et le bureau du directeur.

Je mange dans le quartier dans un vieux café à l’ambiance elle aussi art déco.  Puis je continue ma visite à pieds autour du centre ville. Je passe sur la passerelle Viaduto Santa Ifigênia qui enjambe une des artères de la ville. 

Je rejoins le quartier de Beco de Batman. Le baiser de Batman en français. Ce quartier a été investi par les street artists qui ont peint les murs avec de nombreuses fresques, notamment la fresque la plus connue de Batman qui embrasse à la russe. Cette fresque a aujourd’hui été recouverte par d’autres et le quartier est très agréable, avec une superbe ambiance, entouré de petites maisons sur une colline. C’est un endroit de Sao Paulo avec beaucoup de café et où l’on ne ressent pas cette insécurité comme dans le centre ville. En se promenant au hasard dans le quartier on découvre de nombreuses fresques différentes. Je vous mets ici des photos du quartier:

Le fameux baiser de batman, recouvert par une autre fresque de Batman

Une fresque politique avec la famille de Bolsonaro.

Pour finir la journée, je me rends à l’édifice italien. Un des plus grands immeubles de Sao Paulo et surtout celui qui offre une des plus belle vues. D’ici aussi on peut voir l’immensité de cette ville.

La pointe du Farol Santander dépasse avec son architecture caractéristique.

La cathédrale de Sao Paulo avec ses domes

Malheureusement le coucher de soleil sera obstrué par un changement soudain de temps, les nuages gâchent la belle lumière de fin de journée.

Je n’ai pas spécialement apprécié Sao Paulo. Tout d’abord le centre ville est peu mis en valeur et le sentiment d’insécurité est réel dans certains coins. Les différents points de vue sont très sympas en plus d’être gratuits mais en étant honnête, les skylines chinoises (Shenzhen, Shanghai, Beijing, et surtout Chongqing) sont bien plus impressionnantes que celle de la plus grande ville d’Amérique Latine. Il n’y a rien d’exceptionnel ici si ce n’est le ballet des hélicoptères dans le ciel qui est très original. En étant de passage dans le coin je suis content d’avoir pris cette journée pour Sao Paulo mais je ne pense pas que je reviendrai.