Depuis 2007 et de multiples voyages j'ai la chance de découvrir les différentes régions de cet immense pays fascinant et si attachant. 

Découvrez avec nous les sites les plus réputés ainsi que des endroits plus confidentiels dans nos carnets de voyage ou en cliquant sur la carte ci-dessous.

 

En cette fin d'année, je me retrouve à Shanghai pour quelques jours et je profite d'une matinée qui s'annonce très claire pour régler mon réveil très tôt, avec l'objectif de réussir à assister au lever de soleil sur le Bund. J'avais déjà vu des photos sur Internet et il me semble que l'aurore est le meilleur moment pour visiter cet endroit. A 4h45 le réveil est difficile, surtout après une longue semaine en déplacement avec déjà 5000km de voyage au compteur...

C’est avec beaucoup de plaisir que je quitte les températures hivernales qui se sont abattues sur l’est de la Chine pour une destination bien plus clémente en ce mois de Novembre, le Guangdong et plus précisément Guangzhou pour un court week-end d’exploration avant d’entamer une semaine dans la région.

Chongqing et Chengdu sont les deux grandes villes historiques de la province du Sichuan, puis, autant pour sa taille que par son emplacement à la périphérie de la région, Chongqing a été détachée de la région et directement placée sous administration centrale en 1997. Ces deux villes sont des fausses jumelles, et grâce à des liaisons faciles en train ou en voiture on peut envisager la visite des deux villes lors du même séjour dans la province pour en découvrir les points communs et les différences, avant de s’aventurer dans les parties les plus montagneuses du Sichuan, une belle occasion pour moi lors d'un voyage en Novembre 2019.

Situé à la frontière avec la région autonome de Hong Kong, Shenzhen est devenue une des villes les plus intéressantes de Chine. Grâce à une économie florissante, c’est une tête de proue de la Chine moderne qui pourrait supplanter Hong Kong, lors d’un passage dans la ville, je profite pour en découvrir quelques facettes.

Un peu plus de 2 heures de route de Hangzhou se trouve le lac des mille îles, Qiandaohu en chinois, créé par une retenue et qui a créé un paysage vraiment étonnant d'un immense lac parsemé de très nombreux îlots, je n'ai pas compté si il y avait vraiment mille îles, mais pour sur elles sont plusieurs centaines. De nombreux resorts colossaux ont été construit autour du lac et sont parfaits pour un week-end loin de la ville.

Alors que je logeais cette semaine à proximité de Huangshan, j’ai profité d’un week-end plutôt ensoleillé pour gravir la montagne la plus connue, et la plus courue de Chine. Les paysages des Montagnes Jaunes ont toujours attiré les visiteurs et les artistes, les pics de granit sur lesquels sont accrochés des pins au-dessus du vide sont un classique de la peinture chinoise et contempler ce paysage sous nos yeux est vraiment magnifique. Un endroit aussi connu mondialement a aussi une face moins agréable, il faut composer avec un nombre incroyable, vraiment incroyable, de touristes et des prix élevés pour la Chine.

Nanjing est assurément une ville qui n'attire pas les foules de touristes. Il n'y a pas à Nanjing de grands monuments connus ou de paysages à couper le souffle, mais une ville industrieuse, tournée vers la modernité qui a quand même assez de choses à découvrir pour un week end, à un peu plus d'une heure de Shanghai. Attention, il est évident que ce n'est pas ici que l'on va en avoir pleins les yeux, mais quand même il y a cette muraille impressionnante qui fait encore presque le tour de la ville, la plus grande du monde, ce parc avec son lac plein de nénuphars  en ce début d'été, et un nouveau quartier d'affaires avec de belles tours que l'on peut apercevoir de très loin. Rien de mieux que de louer un vélo et de partir à l'assaut des rues de cette ville !

En début de matinée, nous partons pour un road trip à l’américaine, version Nord-Ouest chinois. Nous allons remonter le Fleuve Jaune sur une route au paysage minéral qui rappelle l’Ouest américain avant de remonter tranquillement vers Yinchuan avec une incursion imprévue en Mongolie Intérieure dont les paysages nous ont ébloui.

Aujourd’hui nous quittons Yinchuan pour rouler plein Sud en remontant le Fleuve Jaune en direction de Zhongwei à l’extrême Ouest du Ningxia. Pour couper la route en deux étapes, nous nous arrêtons à Wuzhong pour visiter le site des 108 stupas et les gorges du Fleuve Jaune. Avant de passer la fin de la journée dans les dunes du désert de Tengger.

Quelques jours dans le Nord-Ouest de la Chine, dans la minuscule région du Ningxia traversée par le Fleuve Jaune, sur les traces de la première civilisation chinoise, et surtout à la découverte d’un condensé de majestueux paysages arides : désert de sable, grasslands verdoyantes, montagnes ocres. Nous commençons notre exploration par la ville de Yinchuan, capitale de la province autonome du Ningxia qui offre un mélage étonnant de culture chinoise influencée par l'islam venu par la route de la soie.

Dalian est situé à une position stratégique au Nord Est de la Chine tout au bout d'une longue péninsule qui s'enfonce dans la Mer Jaune et profite donc d'un climat très agréable, parfait pour une visite pendant les trois jours de vacances du 1er Mai. C'est un très bon choix pour éviter la foule immense qui envahi les sites touristiques chinois pendant cette période, d'autant plus que la ville en elle-même est très intéressante et les sites naturels bien mis en valeur.

En visite à Lanzhou, dans le Nord Ouest de la Chine, on est immédiatement frappé par ce beau ciel bleu et à l'opposé de cette brume qui recouvre souvent les villes de la côte à la chaleur humide. Ici on se trouve au centre géographique de la Chine et pourtant on a l'impression d'avoir déjà changé de territoire, d'être déjà bien enfoncé dans le cœur du continent asiatique.

La région du Zhejiang au Sud de Shanghai se prête parfaitement à un week-end dans la nature avec des site très intéressants et pas très courus, notamment des vieux villages en bordure de rivière, des rizières en terrasse et des sites naturelles uniques.

Pour ce court séjour à Hong Kong, je décide de passer le peu de temps que j'a à disposition à la recherche de spots photos sympa. La plupart sont plutôt connus et facilement disponibles sur Internet, mais parfois il n'est pas évident de trouver la localisation exacte. Si cela vous intéresse, suivez le guide ici…

Je posterai les adresses exactes plus tard (besoin d'un accès à Google Maps)

En déplacement à Tianjin, je profite du week-end pour flâner dans les rues de cette ville que j'ai vraiment particulièrement appréciée, entre ces vieux quartiers du centre pleins de charme et les grands buildings modernes, une atmosphère tranquille par rapport à Shanghai ou Beijing que l'on profite à pieds ou à vélo.

En cette fin de mois de Janvier, quelques jours avant Nouvel An Chinois, la neige est tombé durant la nuit, une chose assez rare, qui arrive en général une ou deux fois par an qu'il faut le noter et pour une fois que cela arrive un week-end ! Je peux en profiter pour me rendre au centre ville pour revoir les paysages classiques du Lac de L'Ouest sous un manteau blanc. Même si le temps n'était pas idéal car encore très gris, le neige a fondu presque à vue d'oeil, le paysage prend une allure différente très intéressante, que je partage avec vous ici.

Montagne la plus sacrée de Chine, reconnue pour sa valeur historique et naturelle, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, Taishan se trouve dans la province du Shandong. C’est un haut lieu du tourisme en Chine et facile d’accès depuis les grandes villes de l’Est. Cette montagne de granit culmine à 1533m seulement, mais a été gravie depuis l’antiquité par les différents empereurs de Chine, c’est un lieu chargé d’histoire. Mais aussi Taishan est célèbre pour ses murs d’escaliers incroyables, un challenge physique raisonnable mais exigeant, une destination parfaite pour couper la route entre Beijing et Shanghai.

La muraille de Chine qui serpente de la Mer de Chine jusqu'aux confins du désert sur plus de 3500km est particulièrement accessible depuis Pékin. Si vous passez quelques jours à Pékin, voici comment aller à la Muraille de la manière la plus simple et économique. Il existe plusieurs tronçons accessibles depuis la capitale, mais dans cet article je donne des informations afin d'aller passer une journée pour vraiment profiter de la Muraille de Chine, je recommande de choisir le tronçon de Mutianyu au Nord.

Le thé de Longjing 龙井 est considéré comme un des thés les plus célèbres de Chine. A la limite de la grande ville de Hangzhou et de son lac de l'Ouest, sur les collines vertes se trouve le village de Longjing et les champs de thé. L'endroit pourtant si proche de la bouillonante vie urbaine semble décalé, avec ses paysans qui bichonnent les bosquets avec grande attention. Propice aux randonnées, nous avons vraiment apprécié cette zone qui offre des vues sur la ville et le lac au loin.

L'Ancien Palais d'Eté des empereurs Qing se trouve au Nord Ouest de Pékin, c'était le centre du pouvoir, la réelle résidence impériale, qui le préféraient à la Cité Interdite. Ses vestiges, ruines, et le parc se trouvent à proximité du Palais d'Eté, ce dernier a été construit après que les armées Européennes aient détruit l'ancien. En effet. Beaucoup moins impressionnant en terme de batiment, les seules ruines restants sont celles des quelques batiments de style Européen, mais le parc est vraiment grand et superbe pour une balade automnale.

Shiyan est une ville du deuxième tiers située aux confins de la province du Hubei dans le centre de la Chine. Shiyan n'est pas une ville touristique en soi, bien qu'elle soit la base la plus pratique (plus que Xiangyang) pour visiter les fameux monts Wudang dont l'accès se trouve à quelques kilomètres (voir les articles concernant Wudangshan ici) de la cité. Shiyan est par contre très connu dans le monde de l'industrie automobile, car c'est un des centres industriels de Dongfeng (le partenaire de Peugeot) avec de multiples usines et sous traitants installés ici. Néanmoins, la ville est plutôt agréable, entourée de montagnes et proche de la nature, elle a été désignée une des villes les plus vivables de Chine.

Je suis venu si souvent à Xiangyang et je n'avais jamais pris le temps de visiter la deuxième plus grande ville du Hubei derrière Wuhan. Il ne faut pas chercher longtemps sur Internet pour découvrir que Xiangyang n'est pas qu'une suite sans fin de longues avenues, d'immeubles identiques et d'usines Dongfeng, c'est aussi une ville historique qui a une histoire riche. La vieille ville de Xiangyang qui jouit d'une position stratégique, est toujours enserrée par sa muraille d'enceinte face au fleuve Han et le centre ville a été restauré, une visite de son patrimoine historique permet d'avoir une autre image de cette ville industrielle.

Wuhan est la capitale de la province du Hubei et aussi la ville la plus importante du centre de la Chine. Traversée par le Fleuve Bleu, cette mégapole s'est transformée très rapidement grace notamment à la puissance de son industrie automobile et elle est devenue une ville confortable. Depuis Wuhan, on peut rayonner en train dans tout le centre du pays, et accéder aux Trois Gorges par bateau de croisière... Air France propose même un vol direct Paris Wuhan alors que le nouveau terminal flambant neuf n'est pas terminé. Wuhan est donc un point de chute parfait pour découvrir le centre de la Chine.

De retour à Chongqing après quelques semaines, c'est avec étonnement que l'on découvre la ville se reveiller sous le soleil. Cette ville du centre du pays, anonyme au délà des frontières de la Chine est pourtant fascinante, et sa skyline est une des plus belles.

J'ai eu l'opportunité de passer plusieurs jours à Chongqing, cette ville incroyable du sud Ouest de la Chine, tête du dragon pour le développement des régions très peuplées mais pauvres du Sichuan et de l'Ouest. Chongqing est à mon avis une ville à part en Chine, désignée administrativement et abusivement comme la plus grande ville du monde (32 millions d'habitants mais une grande partie encore rurale), il y règne une ambiance particulière qui mérite de s'y attarder, sur la route des trois gorges du fleuve bleu.

Ayant passé quelques jours à Shenyang, j'ai été plutôt impressionné par cette ville qui à première vue ne semble pas très attirante. Shenyang est la plus grande ville du Nord Est de la Chine et son développement est notable, on n'est clairement pas dans une petite ville endormie de province, les projets immobiliers en cours sont ambitieux et la ville est vraiment agréable.

Le quartier d'affaires de Guomao est une des zones qui représentent le plus le Nouveau Pékin avec ses grandes tours déjà construites mais aussi les projets impressionnants en cours de chantier. Depuis le bar de l'hotel Yintai, on a une vue incroyable sur toute la ville, la Cité Interdite et les autres tours. Un balcon fantastique qui permet de voir Pékin sous un autre angle.

En cette froide journée d'hiver, nous profitons d'un peu de temps libre pour partir à la découverte de Nanjing, la capitale du Sud, une destination peu connue et peu courue des touristes étrangers. La région est en effet pas très touristique et les sites pas aussi majestueux que le nom chinois de la ville pourrait faire croire.

Après avoir visité plusieurs sections de la Muraille de Chine autour de Beijing, nous avions envie d'aller découvrir une autre section, Huanghua, dont certains guides parlent comme la Muraille de l'eau (水城), un nom intéressant qui nous attirait.

Les tours du tambour et de la cloche, Gulou et Zhonglou sont deux monuments de l'ancien Beijng mais aussi un des meilleurs points de vue sur le centre ville et les quartiers nouveaux composés de gratte ciel. Depuis ces tours, on peut apprécier la coupure géographique entre les deux périodes de la ville.