Recueil de mes carnets de voyages

Bienvenue sur mon blog ! Suivez moi en lisant mes carnets de voyage : depuis 2007 j'ai eu la chance de partir en voyage dans de nombreux endroits autour du monde que ce soit en Chine principalement, mais aussi en Asie et ailleurs. Basé en Chine depuis de nombreuses années, c'est avec beaucoup de plaisir que je prends la route et pars à la découverte de nouvelles contrées du pays, j'aime aussi revenir souvent dans des endroits que j'ai beaucoup apprécié pour les voir sous un angle différent. 

Seul, à deux ou en famille et avec des amis, ces voyages ont tous été une belle expérience que je veux garder en mémoire dans ce blog, mais aussi la partager à ceux qui sont à la recherche d'information ou simplement curieux.

 

Derniers articles publiés

Alors que la météo annonçait une journée de fin du monde, je me lève avec un temps acceptable. C'est une très bonne surprise qui change un peu mes plans. J’en profite pour enfiler rapidement mon petit déjeuner et pars visiter la zone autonome de Christiana, qui se trouve dans le quartier de Christianshavn, juste la rue à côté de mon appartement.

Arrivé dans l’après-midi de Vendredi, le soleil illumine encore le ciel d’une lumière douce caractéristique des journées d’été au Nord. Pour rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport, il suffit de prendre le métro automatique direct (prendre un ticket zone 3 à 36DKK, le métro se trouve tout au bout du terminal de l’aéroport, après les accès pour les voies pour Malmö et la Suède) et descendre à la station la plus proche de mon airb&b dans le quartier de Christianshavn après seulement 15 minutes, c’est là que je commence à me rendre compte que la ville n’est pas très étendue. Le quartier de Christianshavn représente le Copenhague que je m’imaginais, avec des canaux où sont attachés des beaux bateaux, des immeubles de briques, des nombreux vélos attachés sur le trottoir, c’est propre, c’est calme, le cadre est enchanteur.

Nanjing est assurément une ville qui n'attire pas les foules de touristes. Il n'y a pas à Nanjing de grands monuments connus ou de paysages à couper le souffle, mais une ville industrieuse, tournée vers la modernité qui a quand même assez de choses à découvrir pour un week end, à un peu plus d'une heure de Shanghai. Attention, il est évident que ce n'est pas ici que l'on va en avoir pleins les yeux, mais quand même il y a cette muraille impressionnante qui fait encore presque le tour de la ville, la plus grande du monde, ce parc avec son lac plein de nénuphars  en ce début d'été, et un nouveau quartier d'affaires avec de belles tours que l'on peut apercevoir de très loin. Rien de mieux que de louer un vélo et de partir à l'assaut des rues de cette ville !

En début de matinée, nous partons pour un road trip à l’américaine, version Nord-Ouest chinois. Nous allons remonter le Fleuve Jaune sur une route au paysage minéral qui rappelle l’Ouest américain avant de remonter tranquillement vers Yinchuan avec une incursion imprévue en Mongolie Intérieure dont les paysages nous ont ébloui.

Aujourd’hui nous quittons Yinchuan pour rouler plein Sud en remontant le Fleuve Jaune en direction de Zhongwei à l’extrême Ouest du Ningxia. Pour couper la route en deux étapes, nous nous arrêtons à Wuzhong pour visiter le site des 108 stupas et les gorges du Fleuve Jaune. Avant de passer la fin de la journée dans les dunes du désert de Tengger.

Quelques jours dans le Nord-Ouest de la Chine, dans la minuscule région du Ningxia traversée par le Fleuve Jaune, sur les traces de la première civilisation chinoise, et surtout à la découverte d’un condensé de majestueux paysages arides : désert de sable, grasslands verdoyantes, montagnes ocres. Nous commençons notre exploration par la ville de Yinchuan, capitale de la province autonome du Ningxia qui offre un mélage étonnant de culture chinoise influencée par l'islam venu par la route de la soie.

Dalian est situé à une position stratégique au Nord Est de la Chine tout au bout d'une longue péninsule qui s'enfonce dans la Mer Jaune et profite donc d'un climat très agréable, parfait pour une visite pendant les trois jours de vacances du 1er Mai. C'est un très bon choix pour éviter la foule immense qui envahi les sites touristiques chinois pendant cette période, d'autant plus que la ville en elle-même est très intéressante et les sites naturels bien mis en valeur.

En visite à Lanzhou, dans le Nord Ouest de la Chine, on est immédiatement frappé par ce beau ciel bleu et à l'opposé de cette brume qui recouvre souvent les villes de la côte à la chaleur humide. Ici on se trouve au centre géographique de la Chine et pourtant on a l'impression d'avoir déjà changé de territoire, d'être déjà bien enfoncé dans le cœur du continent asiatique.

La région du Zhejiang au Sud de Shanghai se prête parfaitement à un week-end dans la nature avec des site très intéressants et pas très courus, notamment des vieux villages en bordure de rivière, des rizières en terrasse et des sites naturelles uniques.

Pour ce court séjour à Hong Kong, je décide de passer le peu de temps que j'a à disposition à la recherche de spots photos sympa. La plupart sont plutôt connus et facilement disponibles sur Internet, mais parfois il n'est pas évident de trouver la localisation exacte. Si cela vous intéresse, suivez le guide ici…

Je posterai les adresses exactes plus tard (besoin d'un accès à Google Maps)

En déplacement à Tianjin, je profite du week-end pour flâner dans les rues de cette ville que j'ai vraiment particulièrement appréciée, entre ces vieux quartiers du centre pleins de charme et les grands buildings modernes, une atmosphère tranquille par rapport à Shanghai ou Beijing que l'on profite à pieds ou à vélo.

Hong Kong est indéniablement une des villes les plus peuplées et denses au monde. Et pourtant il est possible de découvrir un aspect très différent de cette mégapole sans nécessairement s'éloigner très loin du centre. Dans la partie la plus orientale des Nouveaux Territoires on peut trouver une nature préservée dans un superbe parc national, un décor sauvage en bord d'océan tellement inattendu à Hong Kong ! On vous emmène avec nous sur les sentiers du littoral vers d'immenses baies au sable fin et eau magnifiquement bleue, à moins d'une heure de Central.

Pour ce dernier jour, je pars pour un road trip aux confins de l’Emirat. Avec ma voiture, je pars en direction de Liwa Oasis, en bordure du Empty Quarter, un immense désert de sable, un environnement des plus hostiles à cheval entre Arabie Saoudite et Abu Dhabi. Malgré l'heure pas vraiment adaptée aux photos de qualité, on peut approcher l'immensité et la difficulté de cet environnement.

Aujourd'hui je pars en direction de l'île de Saayidat où se trouve la succursale du Louvre mais aussi de magnifiques plage de sable blanc et eau de couleur bleu cobalt. Puis en fin de journée, coucher de soleil depuis une des plus hautes tour d'Abu Dhabi.

Entre Orient et Occident, les pays du Goolfe ont développé une grande offre de destinations aérienne qui rend tentante de faire une escale sur place pour se dégourdir les jambes. Cette fois en volant avec Etihad, je me pose à Abu Dhabi. En ce premier jour à Abu Dhabi, je me promène le long de la Corniche puis me rends à l'autre bout de la ville pour découvrir le joyau des Emirats, la grande mosquée de Zayed aux dimensions démesurées.

En cette fin de mois de Janvier, quelques jours avant Nouvel An Chinois, la neige est tombé durant la nuit, une chose assez rare, qui arrive en général une ou deux fois par an qu'il faut le noter et pour une fois que cela arrive un week-end ! Je peux en profiter pour me rendre au centre ville pour revoir les paysages classiques du Lac de L'Ouest sous un manteau blanc. Même si le temps n'était pas idéal car encore très gris, le neige a fondu presque à vue d'oeil, le paysage prend une allure différente très intéressante, que je partage avec vous ici.

Pour ce dernier jour, j’ai quelques heures devant moi avant de rejoindre l’aéroport. Il pleut averse (ah bon c'est original), mais la météo prévoit une éclaircie, décidément Amsterdam a un climat particulier.
Je pars en centre ville pour prendre un petit déjeuner très matinal, décalage horaire oblige, puis découvrir refaire un tour en running cette fois tout autour des canaux.

Pour la deuxième journée, la météo n’est toujours pas clémente. La pluie a tapé contre la vitre de la chambre. Je m'habille plus chaudement que la veille, heureusement j'avais emporté avec moi par précaution des vêtements adaptés (t-shirt, colants et coupe vent de running d'hiver, ca se révèlera super pratique, indispensable même pour un voyage en Octobre). Et pourtant le vent va rapidement dégager le ciel une bonne partie de la journée, ce qui va être très agréable, quelle chance de visiter Amsterdam avec un ciel bleu et une belle lumière !

Pour ma première journée à Amsterdam, je décide de descendre du tramway à l’entrée de la vieille ville, au niveau de la Amstel River et de rejoindre le quartiers des canaux. L’Amstel River traverse Amsterdam en son cœur et c’est à partir de ce fleuve que partent en quart de cercle concentriques les quatre canaux principaux de la ville, là où l’on trouve les façades les plus typiques d’Amsterdam.

Pont en Royan est une belle étape sur la route du Sud, situé à proximité de Valence et au contreforts du Massif du Vercors. Ce village s’est installé dans un passage étroit traversé par le torrent de la Bourne, et comme son nom l’indique, c’est donc ici qu’avait été construit un pont pour permettre de franchir le cours d’eau. Sa renommée vient de ses charmantes maisons suspendues colorées construite tout en hauteur au-dessus de l’eau.

Pour ce week-end de Mai, on profite de l’ouverture d’une ligne directe entre Genève et Santorin pour découvrir cette merveille des Cyclades. Santorin est une île construite sur les vestiges de la caldeira d’un super volcan en pleine Mer Egée, un magnifique cadre naturel minéral sur lequel les iliens ont construit des villages à la blancheur éclatante, une tendance architecturale accentuée encore par le tourisme.

Montagne la plus sacrée de Chine, reconnue pour sa valeur historique et naturelle, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, Taishan se trouve dans la province du Shandong. C’est un haut lieu du tourisme en Chine et facile d’accès depuis les grandes villes de l’Est. Cette montagne de granit culmine à 1533m seulement, mais a été gravie depuis l’antiquité par les différents empereurs de Chine, c’est un lieu chargé d’histoire. Mais aussi Taishan est célèbre pour ses murs d’escaliers incroyables, un challenge physique raisonnable mais exigeant, une destination parfaite pour couper la route entre Beijing et Shanghai.

Un voyage magnifique qui me laissera tant de beaux souvenirs, et je recommande vraiment de découvrir le Sud du Maroc. Le Maroc n'est pas pas si loin de la France, et très accessible. Ici je vous livre quelques conseils dans un guide pratique de mon voyage au Maroc pour avoir aider ceux qui veulent partir. 

La dernière partie de mon voyage fini à Marrakech où je prends le temps de me reposer de mes aventures dans le Sud du Maroc et en profitant de cette ville à l'intensité impressionnante. J'en visiterai quelques sites principaux, mais j'ai besoin de me recaler à cette foule de touristes, de vendeurs, d'arnaqueurs, je regrette quand même ces moments passés loin de la vie urbaine. Mais ce sera aussi l'occasion de faire de belles rencontres.

Dernière journée de roadtrip, cet après midi je dois rendre la 208 à l’aéroport de Marrakech. Avant cela, je pars visiter la Kasbah du Glaoui de Telouet, juste en face de mon hotel, le Lion d’Or. D’extérieur, on a l’impression que la kasbah n’est qu’un amas de ruines d’une grande batisse en pisé qui n’a rien de particulier avec les autres kasbahs.

Aujourd'hui je continue ma route vers le Nord, en direction de ma destination finale, Marrakech. Mais puisque je suis revenu à Skoura, je décide de faire un détour pour voir la vallée de Toundoute à une vingtaine de kilomètres au Nord de Skoura. En fait c'est Mohammed qui la semaine précédente avait conseillé à des voyageurs d’aller voir les amandiers en fleur. Il y a une semaine une partie seulement des arbres étaient en fleur, donc je me dis qu’avec la chaleur des derniers jours, c’est le bon moment pour aller voir cela. D'autant plus que la veille on avait déjà vu plusieurs amandiers fleuris sur la route.

La veille au soir j'avais réglé mon réveil à 7h00 afin de profiter de la lumière du matin. Le réveil sonne et j'émerge difficilement. A cause des boule quiès, tout le campement a du être réveillé avant moi... Oups ! Je me lève très rapidement car il fait déjà jour donc je ne dois pas perdre de temps.

Par chance, je me réveille aux premières lueurs. Il faut dire que le dromadaire a dormi a côté de moi et je ne sais comment il fait ce bruit bizarre, on croirait une gourde que l’on agite quand il bouge dans le silence du désert, puis il se met à mastiquer. Lorsque je sors la tête de la tente, cet énorme animal me regarde avec son air placide en ruminant.

En début de matinée, Mustapha et Mohammed arrivent avec deux grands dromadaires qui seront nos porteurs pour ces 2 jours dans le désert. Franchement, j’aurai jamais imaginé que cet animal, le dromadaire était aussi grand. Après avoir chargé les dromadaires, nous partons en direction de la palmeraie. Par chance, on tombe sur un plan d'eau sur le bord de la route, ils se remplissent la bosse bruyamment, ils savent probablement que ce genre d'opportunité n'arrive pas souvent. On traverse d’abord la palmeraie avant d’arriver dans le vieux M’Hamid, on traverse les petites ruelles bordées de maisons en pisé puis on sort de la palmeraie, on commence à fouler le sable du désert.

Aujourd’hui un long périple m’attend, je vais partir en direction de M’Hamid Gislhaine, tout au Sud du Maroc, là où la route s’arrête et ou commence l’univers des dunes du désert. Avant d’arriver à M’Hamid depuis Skoura, il faut repasser par Ouarzazate, puis traverser une chaine montagneuse rocailleuse, longer la vallée du Drâa jusquà Zagora, puis poursuivre encore une heure jusqu’à M’Hamid. Dans une même journée, c’est plusieurs types de paysages que l’on voit défiler.

Pour ce quatrième jour de découverte du Sud Maroc, je décide de partir un peu plus tôt car j’ai un peu de route, en effet je compte passer la journée dans les Gorges du Todhra, qui sont à un peu plus de deux heures de route. C’est un peu long ces allers retours car finalement ça fait passer beaucoup de temps sur la route, peut être un point de chute vers Boumalnes aurait été plus judicieux si on compte comme moi faire deux jours dans cette zone. Néanmoins l’auberge de Skoura est très agréable et on est content d’y rentrer le soir. Donc finalement, la contrainte de la route est effacée par ces soirées passées chez Mohammed.

Le lendemain matin, je profite d’une belle matinée ensoleillée pour refaire un tour dans la palmeraie, mais en voiture cette fois pour la parcourir en longueur, et traverser les oueds asséchés. Les points de vue sont superbes, d’autant plus qu’il a neigé sur les sommets de l’Atlas cette nuit. Ensuite je pars en direction des Gorges du Dadès pour une visite dans cette vallée aux couleurs ocres incroyables.

Le soleil se lève sur le désert rocailleux, l’oued serpente au milieu, quelques nuages pastel dans le ciel. Le village est encore paisible, mis à part le coq qui s’en donne à cœur joie. On prend le petit déjeuner avec le couple de cantonais sur la terrasse, et puisqu’ils vont à Ouarzazate, je leur propose de les emmener car c’est sur mon chemin, ils acceptent. Avant de partir, je pars découvrir le Ksar de l’intérieur, ce que je n’avais pas fait la veille au soir préférant admirer le coucher du soleil depuis la terrasse de l’hôtel.

Pour ce break de Nouvel An Chinois, loin de l’Asie c’est au Maroc que je pars pour dix jours, à la découverte des beaux paysages du Sud du pays et aussi du désert.

Ce sera un merveilleux voyage, initiatique comme dira une parmi tant de mes riches rencontres, qui restera gravé dans ma mémoire comme un des plus beaux que j'ai vécu.

La muraille de Chine qui serpente de la Mer de Chine jusqu'aux confins du désert sur plus de 3500km est particulièrement accessible depuis Pékin. Si vous passez quelques jours à Pékin, voici comment aller à la Muraille de la manière la plus simple et économique. Il existe plusieurs tronçons accessibles depuis la capitale, mais dans cet article je donne des informations afin d'aller passer une journée pour vraiment profiter de la Muraille de Chine, je recommande de choisir le tronçon de Mutianyu au Nord.

 

 

Un temps magnifique aujourd'hui nous a permis de vraiment profiter de notre journée avec comme apothéose une croisière en "vaporetto" sur le grand canal et un superbe coucher de soleil sur la lagune. Avec une te

Pour ce long week-end du 11 Novembre, nous partons pour une virée à Venise, une ville qui m'avait toujours attiré. Malgré un temps pas forcément idéal, la relative tranquilité de Venise à cette époque rend la découverte de ce haut lieu du tourisme très agréable. Pendant trois jours, nous nous sommes promenés sans forcément de plan de visite, guidé par nos pas un peu au hasard autour des canaux de la Sérénissime.

Le thé de Longjing 龙井 est considéré comme un des thés les plus célèbres de Chine. A la limite de la grande ville de Hangzhou et de son lac de l'Ouest, sur les collines vertes se trouve le village de Longjing et les champs de thé. L'endroit pourtant si proche de la bouillonante vie urbaine semble décalé, avec ses paysans qui bichonnent les bosquets avec grande attention. Propice aux randonnées, nous avons vraiment apprécié cette zone qui offre des vues sur la ville et le lac au loin.